La liberté d’expression: un but en soi ou juste un moyen?

Juste un moyen. Soutenir la liberté d’expression est pour certains humains un moyen d’être plus heureux. Le but en soi, c’est le bonheur, comme d’habitude. La liberté d’expression permet de diversifier la communication au sein d’une société. Elle peut aussi maintenir l’ordre public : quelqu’un qui n’est pas écouté, peut à force de frustrations devenir violent.

Mais la liberté d’expression a ceci d’ambigu qu’elle inclut aussi la liberté de diffusion. En effet, rien ne sert de s’exprimer si le message n’arrive pas au récepteur. Or, dans beaucoup de cas, la liberté d’expression accordée aux autres est cause de souffrance pour soi-même. Il convient alors de la réduire. De belles âmes telles Voltaire ou Robert Ménard prétendent vouloir garantir une liberté d’expression généralisée. Ce sont au mieux des idéalistes, au pire des malades psychiatriques. En fait, pas tant que ça, puisque ces défenseurs des libertés énoncent toujours à leur gré quelques exceptions : pas de diffamation, pas d’incitation à la violence, pas de propos racistes, pas d’exhibition sexuelle, etc.

Donc on peut résumer en disant que lorsqu’une personne nous casse les pieds en s’exprimant, on empêche la communication et c’est bien naturel. Reste à définir les modalités techniques : soit on éteint le récepteur, soit on obstrue le canal de communication, soit on éteint l’émetteur.

Publicités

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :